Question d'équilibre

Apéritif dînatoire : ce n’est plus un casse tête !

11 septembre 2013

Un anniversaire à fêter, une crémaillère à pendre, une soirée entre collègues à préparer… Quelque soit la nature de votre apéritif dînatoire, surtout ne stressez pas. Il est vrai que recevoir vingt personnes chez soi, ce n’est pas forcément un exercice facile. Rassurez-vous : il existe des petites astuces toutes simples pour que ce moment soit des plus agréables et pour qu’en plus, vous passiez pour un véritable cordon bleu.

Être organisée :

Pour que votre événement ne vous mette pas dans un état de stress incontrôlable, soyez OR-GA-NI-SEE ! Et oui, comme tout repas, il s’agit de préparer à l’avance tout ce dont vous allez avoir besoin. Faites-vous un petit planning de ce que vous allez concocter et dressez la liste exhaustive des ingrédients nécessaires (en précisant les quantités). Faites-vous un tableau où vous partez du jour J pour remonter à J-7 et complétez-le. Vous verrez, cela vous rendra beaucoup plus sereine.

Dans votre planning pensez à inclure:

– Les recettes que vous allez réaliser et leur temps de préparation/cuisson (préparation la veille/ le jour même…)

– Le matériel nécessaire (ustensiles, fours, siphon…)

– Les jours des courses (ex : 3 jours avant le surgelé, 2 jours avant les produits frais, le jour même le marché…)

– Vos contraintes de planning (nounou, rdv chez votre esthéticienne…)

Être réaliste :

Pour votre apéritif dînatoire, vous avez envie de faire plaisir à vos convives et de les épater quand-même un peu (si, avouez-le !). Restez réaliste. Ne vous lancez pas dans une recette de soufflé ou de St Jacques minute ! Vous risquez de passer votre soirée dans votre cuisine, de ne voir aucun de vos invités, de stresser et de rater vos recettes… Finalement,  de passer un des pires moments de votre vie et de vous mettre à dos tous vos convives (bon je noircis peut être un peu trop le tableau…).

Réalisez des recettes simples et que vous maîtrisez. Si pour vous, cet événement est synonyme de nouveautés et que vous avez quand même envie de tester des recettes encore inconnues, ne partez pas sur des réalisations trop alambiquées pour lesquelles vous passerez des heures en cuisine.

Par exemple, si vous souhaitez confectionner des verrines mais avec des ingrédients différents de ceux que vous utilisez habituellement, partez d’une base connue et adaptez-la.

Être inventive :

Être réaliste ne signifie pas être sans créativité. Au contraire ! Comme précisé ci-dessus, reprenez vos classiques pour les arranger un peu différemment : vous aimez réaliser des espumas et vous en maîtrisez la technique ? Profitez de cette occasion pour varier les goûts et les couleurs, jouer avec les associations entre l’aérien de l’espuma et le croustillant, le sablé…

Essayez de sortir du célèbre trio « salade de riz-piémontaise-salade de pâtes au surimi (je n’ai rien contre les piémontaises ou les salades composées, au contraire, mais elles sont peu épatantes et surprenantes, il faut dire ce qui est !). Le fait de recevoir un grand nombre de personnes, va vous permettre de cuisiner différentes choses et de satisfaire tous vos convives. La piémontaise pourquoi pas, mais revisitez la recette et sa présentation pour surprendre vos invités. Effectivement, au-delà de l’originalité de la recette, faites preuve de créativité dans vos présentations ! En cuisine, le visuel joue pour beaucoup dans le succès d’un plat.

Être maline :

1.  Même si l’apparence d’un plat est importante, pensez à vous procurer des services de présentation en plastique et des contenants jetables. Pour 20 personnes, il n’y a pas forcément une vaisselle assez importante et question « plonge », c’est un gain de temps indéniable !

2.  Ne prévoyez pas trop de recettes à cuire au four car vous risquez de vite perdre du temps. Alternez donc recettes froides, recettes à faire la veille, recettes au four…

3.  Le cake est un plat indémodable, qui se mange facilement, froid ou chaud et qui peut se décliner à l’infini ! Présentez-le en brochettes avec des billes de tomates confites ou en petits dés à piquer.

4.  Sachez que personne ne vous en voudra si, pour vos feuilletés, vous avez acheté la pâte au supermarché ou si votre caviar d’aubergines n’est pas du fait maison !

Et pour finir, quelles idées pour composer votre table d’apéritif dînatoire :

Recettes salées

  •  Verrines de saumon fumé et mousse à l’avocat aux pignons de pin
  •  Mini-club sandwiches (saumon/truite fumée, rillettes légères de poulet maison, guacamole, foie gras et chutney de mangue…)
  •  Petits feuilletés au caviar d’aubergines
  •  Verrines de betterave aux framboises
  •  Petits boudins blancs en brochette à la figue/ananas/…
  •  Carottes creusées à la mousse de fromage frais et concombre
  •  Raïta de concombre et blinis
  •  Muffins aux tomates séchées et chorizo
  •  Mini-hamburgers végétariens aux tomates cerise
  •  Wraps de saumon fumé aux canneberges coupés en tranches
  •  Etc…

Recettes sucrées

  •  Cheesecake (à préparer la veille)
  •  Mousses au chocolat et fruits rouges
  •  Muffins aux pépites de chocolat/spéculoos
  •  Brochettes de guimauve/bonbons et fruits
  •  Crèmes à la vanille/ noix de coco/pistache
  •  Cookies aux noisettes
  •  Rochers coco
  •  Quatre-quarts revisité (coupé en deux à garnir de confiture de cerise et découpé en petits dés avec un pique de présentation par exemple)
  •  Etc…

Enjoy !

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.